Les poisons de la plupart des piqûres ou morsures d'insectes déclenchent des enflures ou rougeurs qui démangent ou piquent. Elles sont généralement bénignes, rarement pathogènes et sont normalement gérées sans problème par l'organisme.

Les piqûres au fond de la gorge, dans la bouche ou sur la langue, ainsi qu'à la tempe exigent une attention toute particulière en raison du danger d'étouffement par l'enflure. La mise en garde est bien sur valable pour toutes les piqûres d'insectes qui touchent les bébés de moins d'un an.

À l'emplacement de la piqûre ou de la morsure peut s'installer une formation de pus si on a gratté. Plusieurs piqûres de moustiques sont généralement sans grande conséquence. Par contre, plusieurs piqûres d'abeilles, de guêpes ou de frelons peuvent créer des troubles plus ou moins graves.

Les personnes allergiques développent parfois graduellement une hypersensibilité qui peut dans les cas extrêmes représenter un danger mortel. La réaction allergique apparaît peu après avoir été piqué. Le recours au médecin est nécessaire en présence d'une allergie connue au poison d'un insecte, de plusieurs piqûres (sauf moustiques) ou en cas de troubles inhabituels.

Certaines maladies infectieuses sont transmises par des insectes. Entre autres, la fièvre jaune, la malaria, l'hépatite, la méningite, la borréliose. La plupart du temps, on ne prend conscience de ces maladies seulement quelques jours plus tard. Eviter les piqûres de moustiques est la meilleure prévention possible. Les pharmacies et drogueries proposent différents produits pour se protéger des insectes.

 

Conseils utiles

  • Enlever immédiatement les dards (p. ex. piqûres d'abeilles) et les tiques entières.
  • Lors de piqûres dans la bouche et dans la gorge, sucer immédiatement des glaçons ou boire des boissons glacées et se rendre aussitôt chez un médecin.
  • Ne pas gratter les piqûres au point de les ouvrir, car le poison pénètre plus vite dans l'organisme et augmente le danger d'infection.
  • Evitez que les insectes pénètrent les logements (chambre d'enfants !), la poussette, etc. en plaçant des moustiquaires.
  • Lors de séjours dans des régions humides (tropiques ou grand nord), se protéger surtout à la tombée de la nuit par des vêtements, un filet de protection pour la tête et des produits répulsifs des insectes
  • Au moment de choisir une destination, renseignez-vous sur les risques de malaria, maladie du sommeil, différentes hépatites, etc. auprès de l'Institut tropical suisse de Bâle, les policliniques de Lausanne et Genève.