Les reins accomplissent de nombreuses tâches absolument vitales. Par exemple, ils se chargent d'éliminer résidus et substances toxiques par la formation de l'urine, ménagent l'équilibre entre eau et sels minéraux et produisent des hormones. Des reins en mauvais état ou qui travaillent mal créent des troubles plus ou moins graves. Ainsi, la fatigue, le manque de concentration, les maux de tête, les troubles circulatoires, des problèmes articulaires, les calculs rénaux ou vésicaux, des eczémas, etc., peuvent avoir pour origine, un problème rénal.

De nombreux risques mettent en danger les reins : manque d'apport en liquide, excès d'alcool, aliments trop riches en sel, guérison inachevée ou réprimée d'inflammations et foyers purulents (reins, amygdales, sinus, etc.), refroidissements, médicaments chimiques (antidouleurs), etc.

La vessie sert de poche pour l'urine fabriquée par les reins. Elle réagit parfois par des inflammations ou des désordres fonctionnels (écoulement d'urine involontaire, incontinence). Des pieds froids et mouillés peuvent provoquer une inflammation de la vessie ou une surcharge émotionnelle occasionner l'incontinence nocturne, etc.

Les troubles des reins et de la vessie doivent toujours être soignés avec diligence et jusqu'à la guérison complète. Lors des soins, il est très important de tenir compte de la cause des troubles.

 

Conseils utiles

  • Buvez chaque jour au moins deux litres de liquide. Les tisanes avec une très légère action diurétique telles que la solidage (verge d'or), les racines de bugrane et d'ortie, les feuilles d'ortie et de bouleau conviennent bien. Certaines eaux minérales contribuent également à activer l'élimination.
  • Faites des massages des zones réflexes.
  • Gardez les pieds au chaud, ne vous asseyez pas sur du froid (pierres).
  • Evitez les aliments et boissons glacés, ainsi que des boissons alcoolisées concentrées.
  • Evitez également les aliments « refroidissants » (p. ex. les poires, les fruits à noyaux) et le vin blanc.
  • Réduisez la consommation de sel (attention au sel caché dans la charcuterie, les saucisses, etc.).
  • Maintenez votre corps au chaud, posez des enveloppements chauds dans la zone de la vessie avec des sachets de pommes de terre ou d'oreilles d'âne (knautia arvensis) ou encore un cataplasme à la farine de lin*.
  • De bons résultats sont aussi connus avec le jus d'airelles rouges.

*Cataplasme à la farine de lin : Préparer une bouillie en mélangeant un peu d'eau chaude à de la farine de lin. Etaler en une couche épaisse cette bouillie dans un fin tissu ou une gaze. Ou bien glisser des graines de lin écrasées dans un sachet en tissu et le laisser reposer 10 minutes dans de l'eau chaude. Poser l'une ou l'autre méthode le plus chaud possible à l'emplacement prévu, poser par-dessus un tissu et une écharpe pour faire tenir. Garder le cataplasme ou sachet aussi longtemps qu'il donne de la chaleur.