Que signifie thérapie constitutionnelle ?

Une thérapie constitutionnelle est indiquée lors de maladies chroniques ou si des troubles aigus reviennent sans cesse.

La constitution correspond à « l'habitus », c'est-à-dire à l'être dans son ensemble. Il s'agit d'un tout composé des caractéristiques à la fois physiques, mentales et émotionnelles de la personne.

La thérapie constitutionnelle signifie donc avoir une vue d'ensemble aussi complète que possible de la personne à traiter. Cette démarche commence par la consultation de l'étude du cas, c'est-à-dire l'anamnèse. Ce premier entretien avec l'homéopathe va durer d'une à deux heures. Il est alors essentiel que le patient ou la patiente parle de ses symptômes, signes de maladie et de toute sa personne. Même l'histoire de la famille est importante pour élaborer une thérapie constitutionnelle.

Les éléments réunis sont analysés et hiérarchisés, afin de permettre de choisir le médicament sur la base des signes et symptômes caractéristiques inhabituels.

A l'aide d'un répertoire des symptômes et de différents recueils de médicaments (descriptifs des médicaments homéopathiques) on recherche le médicament dont les symptômes et signes correspondant le mieux à ceux du patient. Si l'on réussit à trouver un tel médicament, la santé reviendra rapidement, en douceur et durablement.

Pour les cas de maladies chroniques compliquées il n'est souvent pas possible du guérir complètement le patient à l'aide d'un seul médicament. Si au cours de la thérapie constitutionnelle les symptômes se modifient, il faut vérifier si un autre médicament serait indiqué.

L'homéopathe doit donc comprendre la personnalité de son patient. Cela demande beaucoup de doigté et d'expérience, ainsi qu'une connaissance approfondie des médicaments et de leur nature afin d'être capable de faire une bonne prescription.

Plus un médicament a été expérimenté et observé chez les patients dans la pratique, plus il pourra être utilisé en thérapie constitutionnelle. Cela signifie que chaque médicament peut devenir un médicament constitutionnel. En fait, chaque fois qu'il correspond au plus près à la constitution du patient.