Avec quelle rapidité l'homéopathie agit-elle ?

Les médicaments homéopathiques agissent rapidement surtout lors de troubles aigus. Par ex. un enfant fiévreux, apeuré, peut être calmé presque instantanément. Une toux sèche, aboyante se décrispe bien vite après la prise du médicament. Une sensation d'oppression de la poitrine ou dans la gorge disparaît en un moment.

Notre très longue expérience des traitements par l'homéopathie nous a démontré qu'un médicament bien choisi démarre son action curative dans l'organisme au moment de la prise. A l'évidence, le corps renforce à cet instant l'effort de guérison qui tend à supprimer les troubles. Ce qui dans le cas de maladies venant de se déclencher et en phase aiguë est souvent très vite perceptible.

Dans le cas de maladies chroniques, le succès tangible demandera généralement un certain temps. Or le processus de guérison, dans ce cas aussi, sera activé en principe tout de suite avec le médicament adéquat, même si l'amélioration n'est pas forcément visible ou perceptible. Les exemples typiques sont les troubles de la croissance des ongles, chutes de cheveux, ulcères aux jambes, certains eczémas.

 

La règle prévoit

  • Les troubles aigus qui viennent d'apparaître tels que grippe, toux, rhume ou irritations oculaires marquent une amélioration dans les minutes ou heures. Les troubles aigus ne nécessitent généralement pas un long traitement, car après la disparition des symptômes aigus la santé revient et les rechutes ne sont guère à prévoir.
  • Les troubles chroniques (troubles récidivants comme les eczémas, chutes de cheveux, allergies, constipation, sinusites et troubles du sommeil) l'amélioration est ressentie après quelques jours ou semaines. Ces troubles chroniques ont besoin d'un traitement de longue durée. Le corps demande par intervalles les impulsions curatives homéopathiques nécessaires pour guérir la prédisposition ou les désordres profonds à l'origine de ces troubles.