Parfaitement soigné – lorsqu’on arrive pas à fermer l’oeil.

En Suisse, un adulte sur cinq souffre de troubles du sommeil. Les causes en sont très individuelles. De plus en plus souvent cependant, les troubles du sommeil sont la conséquence de la frénésie de la vie quotidienne. Chaque jour, d’innombrables stimuli agissent sur le corps et l’esprit, qui sont traités durant la nuit. Celui qui veille à une vie équilibrée au cours de la journée peut aussi mieux s’endormir le soir. Des médicaments homéopathiques combinés de manière adéquate aident à retrouver cet équilibre.

Dans la société des 24 heures, l’être humain est sollicité à toute heure. Ce déferlement continuel de stimulations peut avoir comme conséquences une agitation intérieure d’origine nerveuse, des troubles du sommeil ou des baisses d’humeur, souvent difficiles à faire disparaître. Afin de combattre les symptômes, des tranquillisants chimiques ou des neuroleptiques sont prescrits de plus en plus fréquemment. Cela ne résout pourtant pas le véritable problème. Ces psychotropes peuvent altérer la vigilance, la capacité de réaction, la perception sensorielle ou même la maîtrise corporelle. Alors, que faire ?

 

Souvent, le jour détermine comment la nuit va se dérouler.

Il est important de préparer une nuit calme et reposante déjà au cours de la journée. Les activités excitantes du jour peuvent nous perturber de telle sorte que les pensées tournent en rond également durant la nuit et pendant plusieurs jours. Les conseils ci-dessous offrent une possibilité simple pour prévenir ou éviter les troubles du sommeil. Un jour paisible constitue la base idéale pour un sommeil réparateur.

 

Troubles de l’endormissement et du sommeil

Celui qui va se coucher détendu et fatigué en soirée, est prêt pour une nuit reposante. Si le sommeil n’est pas là après 15 minutes, il est conseillé de ne pas rester couché, mais de se lever et de retourner au lit seulement lorsque la fatigue réapparaît.

 

Des médicaments homéopathiques spécifiques favorisent un sommeil sain et réparateur

Les sédatifs (somnifères et calmants) sont mis en œuvre pour atteindre un calme émotionnel et moteur. Ils anesthésient les zones cérébrales responsables du processus d’endormissement. Une prise à long terme de ces médicaments peut être problématique du fait de l’apparition d’une dépendance. Le flux de pensées, un repas du soir tardif ou trop gras ou des tensions empêchent fréquemment un endormissement rapide. Il arrive également que le sommeil apparaisse rapidement, tout en se déroulant alors de manière agitée, superficielle ou avec un débordement de rêves, ne conduisant pas au repos et à la détente souhaités. Des médicaments homéopathiques spécifiques peuvent être pris plusieurs fois par jour et même après minuit sans qu’une sensation de torpeur ne subsiste le jour suivant. Ces médicaments homéopathiques constituent l’alternative idéale aux somnifères chimiques.

 

Trac

De nombreuses personnes ont des difficultés à se concentrer ou à se focaliser par rapport à certains événements particuliers. Précisément au cours de ce type d’événements, l’être humain doit disposer d’un esprit alerte pour pouvoir se préparer de manière optimale. Des médicaments homéopathiques peuvent également être utilisés lors de trac ou peur des examens et peuvent aussi être administrés aux enfants lors de sensations de tension dues à l’école.

 

Baisse d’humeur (coup de blues)

Les troubles psychiques jouent un rôle de plus en plus important dans la société moderne. Ils touchent une grande partie de la population et ont comme conséquences des limitations pouvant conduire à des problèmes décisifs au niveau individuel et social. Au cours de ces dix dernières années, une forte augmentation des troubles psychiques diagnostiqués a été observée en Suisse.

Des médicaments psychotropes sont prescrits dans la moitié des cas diagnostiqués[1]. Parmi les patients âgés de plus de 65 ans, 56 % de ceux-ci reçoivent un traitement médicamenteux prescrit par le médecin. Les psychotropes sont des médicaments comportant une action psychotrope; ils influencent le système nerveux central au niveau du ressenti et du comportement humain; le risque existe de développer une dépendance.

Lors de fluctuations de l’humeur et de tristesse, Hypericum (millepertuis) est un composant de médicament homéopathique connu depuis longtemps. Le millepertuis est aussi connu comme plante de la lumière, car il accumule la lumière du soleil durant la floraison (solstice d’été) et la restitue au cours de la période sombre de l’année.

 

Conseils pour un sommeil de meilleure qualité

  • Faites régulièrement du sport, mais pas directement avant le repos nocturne.
  • Evitez de faire une sieste durant la journée après 15h, cela réduit votre besoin en sommeil nocturne.
  • Levez-vous et allez au lit chaque jour à la même heure. Effectuez des rituels favorisant la détente (écoutez de la musique apaisante, effectuez des exercices de détente ou lisez un livre).
  • Le soir, faites attention aux aliments riches en sérotonine comme par ex. les ananas, les tomates et les artichauts. Evitez les repas riches en graisses en fin de soirée. Buvez peu au cours de la soirée, renoncez à l’alcool et aux boissons contenant de la caféine 4 heures avant d’aller vous coucher.
  • Notez les choses qui vous préoccupent sur un bloc-note déposé sur la table de nuit – vous pouvez aussi résoudre ces problèmes demain. Ne restez pas couchés éveillés au lit. Relevez-vous lorsque vous n’êtes pas encore endormis après un quart d’heure, et retournez au lit uniquement lorsque vous sentez à nouveau la fatigue.
  • Les médias modernes veillent à ce que nous soyons pratiquement à tout moment sur le qui-vive. N’emmenez pas votre natel, etc. dans la chambre à coucher.
  • Utilisez votre chambre à coucher uniquement pour dormir et pour votre vie amoureuse.

 

 

[1] Obsan Bulletin 1/2010 Psychiatrische Diagnosen und Psychopharmaka in Arztpraxen der Schweiz